Il est toujours intéressant de savoir Comment les visiteurs arrivent sur votre site Internet.  Pour l’instant on parle de référencement naturel seulement, pas de référencement sponsorisé (pas de Google Adwords en gros).

Les statistiques sont facilement accessibles sur Internet, mais il est très intéressant de faire une mise au point de temps en temps car les habitudes changent vite dans ce domaine là.

Cet article va également permettre de contredire les sociétés qui prônent la création de backlink, voir cet article pour en savoir plus.

D’où viennent vos visiteurs

1 { le lien direct }

Premier vecteur de trafic sur notre liste (pas en %) le lien direct enregistré dans les favoris du navigateur : cela représente environ 10 % du trafic.

Dans la réalité, cela varie selon les secteurs et selon la fonction outil récurrente : par exemple une banque sera souvent en accès par lien directe ou par application mobile, plutôt que par recherche web, mais c’est un cas rare. Si vous êtes dans le service récurent (pizza à domicile, coiffeur, manucure, entretien auto, …) le taux d’accès en lien direct peut être effectivement plus haut et atteindre 20 à 35 % du nombre de visiteurs.

 

 

2 { les réseaux sociaux }

Ex-æquo (avec le prochain nommé 2bis), les réseaux sociaux prennent une part de plus en plus importante des sources de provenance. L’internaute / mobinaute traine sur un réseau social à l’affût d’un article intéressant et là, il tombe sur une publication qui va l’emmener sur votre site pour en savoir plus.

Sur le terrain, la réalité est un peu différente, car pour les TPE-PME, ce vecteur peut tomber à 0 % si la société n’a jamais investi le secteur du Social Network. L’usage est intéressant à décrypter, car il s’agit d’être cité sur une autre place web. Qu’il s’agisse des réseaux sociaux ou d’être présent sur un blog spécialisé, et non plus depuis un lien direct ou un moteur de recherche. L’état d’esprit est alors différent, on récolte le plus souvent des personnes qui cherchent à se divertir ou à se faire plaisir.

 

 

2bis { les liens externes }

Vous êtes actif dans l’échange de liens et d’articles avec d’autres sites ? Vous avez exploité Google Maps, les Pages Jaunes, Trip Advisor, et autre ? Alors vous avez sûrement des retombées dans les sources de trafic de votre site internet.

En théorie toujours 20 % de trafic. Selon les usages, encore une fois, cela peut varier de manière > impressionnante < je pèse mes mots. Un article placé au bon endroit peut faire doubler le nombre de visiteur mensuel de votre site.

Petite remarque : cela peut aussi être le cas avec Facebook. Dans tous les cas, ces opérations de Push sont de gros vecteurs de visite, et cela peut s’avérer l’idéal pour des métiers liés à des passions : tatouage, moto, sport, …

 

 

3 { le référencement }

Le Roi de cet article, est encore et pour l’instant le référencement dans les moteurs de recherche.

Le référencement est un ami (50 % du trafic !) qui vous permettra d’apparaitre sur le long terme, et sans action supplémentaire quotidienne. A l’inverse des réseaux sociaux et des articles sur des sites tiers, le référencement est une source pérenne. Si vous abandonnez les réseaux ou les actions de promo sur d’autres sites, votre visibilité va diminuer, car elle est liée à vos actions. Ce n’est pas le cas avec le référencement !

Le travail de référencement, une fois effectué, vous donne de la visibilité sur du long terme, et ne sera plus lié à vos démarches, mais à celles de vos potentiels clients. Ce sont eux qui en faisant la recherche vont vous trouver. Cette démarche là est plus longue à mettre en place. Concrètement, vous éditez des contenus aujourd’hui, et la première page de Google sera un objectifs chiffrable en semaine et en mois selon la concurrentialité de votre secteur.