Concours qwanturank

Début du Concours qwanturank le 2 décembre : Qwant a officialisé l’annonce de son concours SEO. Pour engager les personnes à s’inscrire, ils ont même eu recours à un petit mailing non opt-in, que nous avons reçu assez intrigués. En tout cas l’idée est bonne et la participation va permettre de se plonger à nouveaux dans toutes les techniques, et de se frotter aussi à l’environnement de Bing. Car Qwant utilise la technologie de Bing. Comme le moteur de recherche de Microsoft n’est pas très utilisé, il est rare que l’on se penche dessus. Mais le côté Français fait que le concours prend une autre dimension, et on se dit qu’on va peut être découvrir autre chose en matière de recherche. En effet, il est très difficile aujourd’hui de naviguer sur internet en étant sûr que l’on aura de la qualité de recherche (merci Google) mais pas de tracking (bouh Google). Alors une alternative pourquoi pas essayer de lancer ses requêtes via Qwant ? On est pas satisfait tout le temps, on est tellement formaté que ça perturbe forcément un peu. Concours qwanturank

Les débuts dans le concours

On a su le 3 décembre que le concours était lancé le 2 décembre. Forcément on ne s’y est donc pas préparé. Pas de connaissance, pas de logique, pas de stratégie. On a réservé assez vite un EMD (exact match domain) et on se lance, on verra bien ce qu’il en ressortira.

Les premiers pas, les premières réflexions, font que l’on va naviguer dans quelque chose d’extrêmement flou. Un concours de référencement sur un terme qui n’existe pas …

Qu’est ce qui va prévaloir alors ?

  • Le contenu (champs lexical, cocon sémantique, …)
  • Les backlinks
  • La structure
  • La notoriété

En plus la technologie de Bing ne nous est pas familière. Et les premiers résultats ont été assez déroutants. Le site a été créé sur Qwanturank.cc et rapidement est monté dans le top 10 sur cet outil génial de classement.

Peu de temps après avoir rédigé pas mal de contenu, un Glossaire du Qwanturank, des produits dérivés de qwanturank, et même une fiction en cours d’écriture, nous ne faisions que stagner dans le top à la 7ème (entre le 07/12/19 et le 22/12/19). Enfin au bout de ce laps de temps, nous avons gagné 2 places, et restons collés à qwanturank.guru qui est monté à la 4ème.

Qu’est ce que nous avons mis en place exactement ?

Pour l’instant, on navigue à vu. Alors on a mis en place du contenu, on peut pas dire de qualité, on sait pas de quoi on parle. Enfin si d’un concours, mais les robots d’indexations étant vierges, on pourrait leur faire croire que le qwanturank est un nouveau continent. Alors on brode, sur le concours en lui même, puis sur une fiction sur l’histoire possible des origines de Qwant, on joue sur plusieurs tableaux.

 

 

Le logo de Qwanturank.cc

Qwanturank

Le logo de Qwant

Nos actions (suite)

 

On essaye de donner une dimension globale, donc de positionner qwanturank également sur des Maps, des annuaires, des mots-clés complémentaires. Parfois cela peut signifier de la rédaction de textes, à l’unité, parfois de la rédaction assistée, parfois de l’appel à des rédacteurs. Parce qu’arriver à se renouveler sur la même thématique n’est pas facile. Le cocon sémantique reste de rester toujours identique, de ne pas s’étoffer.

La grosse contrainte reste le temps, notre agence est toute petite, et même si on en parle, le passionné de SEO c’est moi, donc je suis souvent seul à bosser dessus. Comme les commandes ont la priorité, j’essaye de dégager du temps et surtout de l’utiliser au mieux. Mais dans ce concours, je pense qu’on sera grosso modo tous à la même enseigne.

Au 24 décembre on en est là. On fera des mises à jours et des edits dès qu’on aura de quoi parler et réagir. Pour le moment ce qui est sûr, ce qu’on repart de zéro en terme de SEO sur une technologie que l’on ne connaissait pas.

 

Eh Bim ! on dégage ! (edit du 27/12/19)

Une journée en  5ème et on se fait dégager par une horde de petits nouveaux. On a encore du contenu à travailler, et du backlink, et d’autres idées à tester, mais l’index de Qwant est assez surprenant. Il faudra qu’on décortique un peu le contenu de ces nouveaux arrivants. Le concours a du bon, il faut rivaliser d’astuces pour se placer sur le moteur de recherche mais aussi pour y rester ! à suivre

 

Grosse déception (edit du 24/03/2020)

Si vous avez suivi l’actu de Qwant, c’est pas engageant …

Des cadres qui débauchent, y compris un des Boss, pas de quoi se réjouir. Déjà des réactions sur les algos de Bing utilisés par Qwant nous faisaient craindre l’avenir, mais au fur et à mesure, ça a été la douche froide. Autant dire que l’effet du concours n’a pas perduré pour nous. C’est un enseignement de plus, côté entrepreunariat, sur le devenir d’une société en équilibre depuis le début. La faute à un manque de fonds ou de brain ou de réseau ou des trois ? pas facile et moralement dur pour la French Tech.